JOIGNEZ-VOUS À NOUS POUR GARDER LA CAFÉTÉRIA DU CAMPUS RIVERSIDE PUISSE CONTINUER SES OPÉRATIONS

L’Hôpital d’Ottawa prend rapidement des mesures pour fermer la cuisine de la cafétéria du campus Riverside, qui sert les patients, leurs familles et le personnel Ses repas « maison » et les remplace par une entreprise de sous-traitance. Prenez une minute pour signer la pétition en ligne demandant à l’Hôpital d’Ottawa de maintenir la cafétéria Riverside ouverte et de mettre fin au contrat que l’hôpital envisage de signer avec une chaîne de restauration rapide.

 

 

Remplacer les repas faits maison par des repas rapides est une mauvaise idée. 
 

Quand un hôpital le fait, c’est vraiment une mauvaise idée. 

 

Chaque jour, plus de 300 patients qui reçoivent des soins et du soutien de la part des cliniques de rein, de dialyse et d’autres cliniques du campus Riverside de l’Hôpital d’Ottawa obtiennent des bons pour un repas de style maison à la cafétéria à la suite de leur traitement. Les membres de la famille des patients mangent souvent avec eux.

Le personnel de l’Hôpital d’Ottawa profite aussi de ces repas à la cafétéria du campus Riverside.

Mais l’hôpital se dépêche de sous-traiter rapidement la cuisine interne à une chaîne de restauration rapide. Nous pensons que l’hôpital doit montrer l’exemple et non seulement continuer à exploiter la cafétéria Riverside, mais aussi l’améliorer en servant des repas encore plus sains et nutritifs.

Si vous êtes d’accord avec nous et que vous souhaitez garder la cafétéria au campus Riverside ouverte, veuillez prendre le temps de signer notre pétition.

PLANS RADICAUX DU GOUVERNEMENT VISANT À COUPER, À FERMER, À RESTRUCTURER ET À PRIVATISER LE SYSTÈME DE SANTÉ DE L’ONTARIO

Les documents du gouvernement divulgués à l’opposition, le NPD, démontrent que
Les conservateurs de Doug Ford prévoient des changements sans précédent dans nos soins de santé
système qui permettrait de réduire, fusionner, privatiser et restructurer tous les aspects de la
soins aux patients et accouchement.
De nombreux experts et défenseurs de la santé publique s’accordent pour dire que ce que les conservateurs
proposent, et la rapidité avec laquelle ils entendent mener à bien tout cela,
va provoquer de grands bouleversements et des risques pour les patients, car les soins sont réalignés,
coupé ou privatisé.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Nouvelles important des négociations – Note du président

Comme vous le savez, la section locale 4000 du SCFP et l’Hôpital d’Ottawa se sont réunis le 14 novembre 2018 dans le cadre d’une conciliation.

Malgré les efforts déployés par le conciliateur, l’Hôpital d’Ottawa a refusé, encore une fois, de considérer les revendications du syndicat, tout en maintenant ses nombreuses concessions.

Bien que le syndicat reste déterminé à négocier librement une convention collective, nous n’avions pas d’autre choix que de demander un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation, ce qui déclenchera le processus d’arbitrage.

En attendant, restez en contact avec vos représentants syndicaux pour obtenir toutes les mises à jour ou pour être informé de tout moyen de pression que le syndicat préconisera dans le but d’inciter l’employeur à reprendre les négociations avec le même engagement dont le syndicat fait preuve.

Lou Burri,
Président

Le temps pour soigner

Il faut agir.

Agissons pour l’adoption d’une loi imposant une norme de soins pour les résidents des foyers de soins infirmiers.

Depuis 1992, la complexité des besoins en matière de soins des résidents des foyers de soins de longue durée de l’Ontario, dont la majorité sont âgés de 85 ans ou plus, a augmenté de façon importante. Soixante-treize pour cent des résidents souffrent d’une certaine forme d’Alzheimer ou de démence, et la plupart ont besoin d’aide pour s’alimenter, se laver, faire leur toilette et sortir du lit.

Pourtant, l’Ontario finance les soins de longue durée à un niveau plus bas qu’à peu près n’importe quelle autre province canadienne. Le résultat du manque de financement provincial est qu’il n’y a pas suffisamment de membres du personnel pour fournir aux résidents le temps de soins dont ils ont besoin chaque jour pour vivre avec dignité dans les foyers de soins infirmiers de l’Ontario.

  

En Savoir Davantage